2016 : China & world literature


Chinese horoscope La littérature comparée vue par Qian Zhongshu (1910-1998) :

Qian Zhongshu, encore trop peu connu en Occident, est un comparatiste, considéré par Nicolas Chapuis – lequel a traduit en français quelques unes de ses œuvres littéraires et critiques – comme « le père de l’école chinoise de littérature comparée ». L’un des principes fondamentaux de sa pensée consiste à voir l’harmonie plutôt que l’uniformité, dans une perspective globale de la littérature mondiale. Nombre de ses études comparées montrent avec force l’éclairage que les traditions chinoises et occidentales peuvent s’apporter mutuellement pour une réelle compréhension interculturelle. Mais il doit la part la plus brillante de sa pensée à son honnêteté intellectuelle autant qu’à son érudition, comme en témoigne ce qu’il répond au Professeur Zhang Longxi qui le saluait pour ses importantes contributions en littérature comparée: « Ce que j’ai fait n’est pas du tout de la littérature comparée mais seulement de l’éclectisme », tel que le définit Diderot.

Prolongement : la littérature mondiale selon Zhang Longxi (Université de Hong-Kong)

Son dernier ouvrage paru en 2015, From Comparison to World Literature, rend hommage à la pensée de Qian Zhongshu mais aussi à celle de Goethe, tout en partageant avec Franco Moretti (Université de Stanford) l’idée qu’aujourd’hui la littérature comparée pourrait véritablement dépasser l’eurocentrisme ou toute autre forme d’ethnocentrisme. Selon lui, il est alors nécessaire que les réflexions comparatistes se fondent sur des connaissances et des théories aussi bien occidentales qu’orientales, même si de nos jours la littérature mondiale reste encore, dans la pratique, un concept flou qui change selon les besoins et les contextes locaux. Vu de l’océan Indien et plus précisément de la Réunion, cet ouvrage est incontournable : il nous invite, pour 2016, à questionner les tensions entre le local et l’universel, à chercher à la manière de Qian Zhongshu l’harmonie plutôt que la conformité ou l’uniformité.