Hommage à Boris Gamaleya (1930-2019)

« Avant que les montagnes ne lui ouvrent leurs fenêtres, un coq de théâtre – dans son rôle de flûte du Japon ou de muezzin de l’Arche – avait déjà glissé quelques vérités sur nos heures les plus noires. » (Ta voix s’écoule en fleurs de cloches, 1ère version)

« Avant que ne s’ouvrent les fenêtres de montagne – un coq de bariolage – avant les dieux – avait déjà cueilli le mouvement dont s’est retiré l’oiseau – sur un toit à l’envers ton long poids de distance. Partout où – dans le sens du signal – une phrase commence – tu sourirais à la mort comme aux anges gardiens – aux vigiles embusqués derrière le dernier four solaire. »(Île nue sous la neige croix de plus pour le sud, 2ème version)

Le 30 juin dernier, Boris Gamaleya, poète réunionnais, meurt à Fontainebleau. Pour lui rendre hommage, Françoise Sylvos  (Professeur de Littérature, Université de La Réunion) organise et animera une soirée de lectures le mardi 26 novembre à 18h30 au théâtre Canter (site Moufia). Vous êtes toutes et tous invités à écouter et à lire un texte, à performer ou à prononcer une allocution sur l’auteur.

Bénédicte

Related Posts

En attendant…

En attendant…

Leçon inaugurale de W. Marx

Leçon inaugurale de W. Marx

Rencontre littéraire avec Emma Becker

Rencontre littéraire avec Emma Becker

Rencontre des jurés (Licence et Master)

Rencontre des jurés (Licence et Master)